La folie des émissions culinaires

Cet été encore France 2 diffuse une nouvelle saison de son émission Qui sera le prochain grand pâtissier ? Dans le cadre de différentes formations les candidats sont amenés à faire le tour des meilleures tables et pâtisseries de France. Cela les a amené jusqu’à Èze au service du chef pâtissier Julien Dugourd, exerçant au prestigieux château de la Chèvre d’Or. L’occasion pour nous de revenir sur le succès des émissions culinaires mettant en lumière la belle gastronomie de nos régions.

Norio Nakayama

  • Un concept récent ?

22 février 2010, première diffusion de l’émission Top Chef sur M6 : plusieurs cuisiniers professionnels concourent pour tenter de remporter le titre de Top Chef et un prix de 100 000€. Ils sont jugés par un jury de grands noms de la cuisine française et coaché par le populaire chef Cyril Lignac. Programmé en prime time, l’émission séduit les téléspectateurs et bat des records d’audience (jusqu’à 5 400 000  personnes seront pendues à leur téléviseur pour la finale de la saison 2012). Mais est-ce réellement un programme inédit ? Pas vraiment puisque dès 1954 apparait « Art et Magie de la cuisine » sur la RTF, une émission pour initier les ménagères aux secrets de la cuisine. Forte de son succès l’émission durera 13 ans et marquera le développement de nombreux autres programmes culinaires. Dans les années 80 ils se présenteront sous la forme de cours de cuisines bons vivants. C’est l’anglais Jamie Oliver qui le premier intègre une part de téléréalité et de show dans ces émissions, le concept qui forme la base de toutes celles que nous connaissons aujourd’hui. Aujourd’hui Top Chef a engendré de nombreux descendants. Peut-être trop ? Il est vrai que l’audience baisse mais elle reste quand même très importante : l’amour des Français pour leur gastronomie n’a pas de limite.

  • Le rayonnement régional

Le succès de ces émissions ne leur profite pas uniquement. La plupart d’entre elles font explorer à leurs candidats les saveurs de toutes les régions de France. Durant chaque épreuve ils peuvent être amenés à travailler des produits du terroir, mettant en avant les recettes « bien de chez nous ».  « La meilleure boulangerie de France », émission de M6, fait ainsi découvrir les talents du sud est. En amenant ses candidats à Èze, « Qui sera le plus grand pâtissier » consacre un de nos joyaux gastronomiques. La recette du « citron », délice sucré du chef, décortiquée pendant l’une des épreuves, attire l’œil sur un de nos produits phares.

L’importance de la cuisine, fortement liée à l’activité touristique dans notre région est ainsi soulignée. Ce secteur est ici très développé, notamment grâce à la présence de restaurants et d’hôtels d’exceptions. De nombreuses formations sont proposées pour les apprentis cuisiniers et des cours sont même organisés sur Nice par d’anciens candidats de Masterchef.

Il semble donc logique qu’une boutique de tabliers et blouses niçoise propose toute une gamme de vêtements de cuisine. Futurs cuisiniers et pâtissiers, courrez vous équiper chez le Roi du Tablier !

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.