Déluge sur la Côte d’Azur

Le mardi 04 novembre, alors que la rédaction de Guide-06 tentait de quitter ses locaux, des douves s’étaient creusées au pied de l’édifice. Celui-ci était cerné d’eau. L’équipe commençait même à envisager le retour à la brasse comme une alternative sérieuse. Certains sont même repartis couverts de sacs plastiques, derniers remparts comme la pluie…

Votre reporter observait le cataclysme qui se produisait bien au chaud sous son abri de terrasse. Et quel cataclysme ! Tonnerre, éclairs, pluies diluviennes, bourrasques de vent, et ainsi de suite. Plus tard, il s’était avéré que toute la Côte d’Azur avait été submergée par les eaux au point que celles-ci avaient déraciné des arbres, soulevé des pavés, et même emporté quelques voitures.

En effet, au lendemain de ces averses exceptionnelles, les journaux annonçaient déjà des précipitations record. On apprenait notamment que 86 bâtiments communaux et 43 écoles avait été inondés. En un seul jour, 200 mm d’eau se sont déversées sur la seule ville de Nice. De quoi égaler le total des averses des 17, 18 et 19 janvier dernier, selon le Nice-Matin.

Le rêve pointbreakesque du niçois le plus célèbre du grand écran se concrétisait entre 3h et 4h du matin, le même jour, alors que des vagues de près de quatre mètres de hauteur s’abattaient sur les côtes azuréennes. Une photo prise par un Cannois anonyme circulait déjà le lendemain matin sur les réseaux sociaux. On pouvait y voir un bateau échoué sur les rives du Carlton Beach (alors que le prévoyant hôtel avait pris soin d’installer une digue pour protéger la plage) recouvert élégamment d’une bannière en plastique de l’édition 2014 du Festival de Cannes.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.